Sconcerto d’amore

SCONCERTO D’AMORE
Les acrobaties musicales d’un couple en desaccord

 

de et avec: Ferdinando D’Andria et Maila Sparapani
avec la collaboration artistique de: Marta Dalla Via et Carlo Boso
son et lumières: Federico Cibin
scénographies: Ferdinando D’Andria, Studio Sossai
mise en scène: Luca Domenicali
adaptation internationale: Adrian Schvarzstein
producteur: Ass. Compagnia Nando e Maila ETS
avec le soutien de: Festival Mirabilia
Durée: 60 minutes
Spectacle Tout Public

Techniques de cirque: Jonglerie, Trapeze, Tissus aeriènnes

Instruments musicaux utilisés: Pianoforte, Contrabasse, Percussions, Violomba, Trompette, Arpe, Guitarre elctrique, Cloches, Violoncel, Accordeon, Euphonium

 

“Les choses les plus intéressantes sont souvent les plus folles »  F. Fellini

Sconcerto d’amore est un concert-spectacle comique avec acrobaties aériennes, jeux musicaux et exploits sonores. Nando et Maila ont fait un pari: devenir musiciens de l’impossible en convertissant la structure où sont suspendus  le trapèze et les tissus aériens, dans une imprévisible orchestre d’instruments. Les tuyaux de la structure deviennent batterie, contrebasse, violoncelle, harpe et cloches qui, avec d’autres instruments tels que trompette, euphonium, accordéon, violon et guitare électrique, créent une atmosphère magique en définissant un monde sonore insolite.  Nando et Maila interprètent un couple de musiciens: lui, un musicien éclectique  et elle, actrice, acrobate, éternellement en désaccord sur la scène comme dans la vie. Et donc? Comment casser la monotonie du couple quand le pentagramme, même s’il est riche de “variazioni sul tema”, se réduit toujours au même refrain? Attrape la première pomme! Tout à coup, aux deux acteurs s’en ajoute un autre, un spectateur ignorant, l’objet du désir de Maila qui va exhorter ce dernier avec une citation acrobatique de “Romeo et Juliette” ou avec une divertissant interprétation de “Adam et Eve”. Nando va essayer de reconquérir sa belle aimée en frimant une vertueuse “Ciarda” pour violon de Vincenzo Monti ou attrapant le guitare électrique comme un vrai rocker. Un concert-comédie à l’italienne où l’on passe du rock à la musique classique, ce qui va conduire le public à des émotions toujours grandissantes, jusqu’à ce que chaque dissonance se résout en une harmonie plaisante avec un léger et poétique “happy ending” sur le trapèze pour la plus grande joie de tous.